Online drop shipping ou comment faire du e-commerce en partant de zéro stock

Online drop shipping ou comment faire du e-commerce en partant de zéro stock

 

 

 

Accueil w-f-h-m-o

Accueil Boutiques

Accueil w-f-h-m-o blog

 

Online drop shipping ou comment gagner des revenus en partant de zéro stock

Alors faisons du drop-shipping

Vous connaissez le système du MLM ou de l’affiliation qui permet de toucher des commissions grâce au marketing sur des produits ou services de platformes sur lesquelles vous en êtes membre actif.

Découvrez le drop-shipping, une méthode de vente en ligne, pas encore développé en France. En quoi consiste cette méthode de vente en ligne. Il s’agit de gagner des revenus en vendant un bien mais sans en disposer en stock et d’autre part sans en avoir à  livrer les commandes sur ce bien.

À la base de cette forme de vente en ligne, vous avez un vendeur qui veut travailler avec un stock nul ou à  flux tendu et un grossiste qui va s’occuper de livrer les biens commandés par le client du vendeur, une fois que le vendeur en question lui aura transmis le contenu de la commande. Le vendeur va réaliser un bénéfice ou plus exactement une marge bénéficiaire égale à  la différence entre son prix de vente et son prix unitaire d’achat en gros .

Le drop-shipping est issue l’organisation et de la gestion de la production industrielle – c’est une méthode dite just-in-time ou encore JIT, qui vise à  minimiser les encours de production et le produit final en stocks, d’où la notion de travailler ou de produire en flux tendu ou la minimisation du temps de stockage des matières, encours et produits finis, durant les différents processus de production jusqu’à la vente du produit final. D’autres terminologies s’appliquent à  ce mode de gestion et d’écoulement de la production – les cinq zéros (zéro panne, zéro délai, zéro papier, zéro stock et zéro défaut) , la livraison directe au client final, la livraison externalisée, travail en flux tendu, le drop-ship, direct dropship , online drop shipping, dropship, blind drop ship

Mise en pratique de la méthode de vente en drop-shipping

Un site internet ou un catalogue sert de base de marketing avec les clients et prospects. En effet vendre des produits avec zéro stock au départ ne doit pas empécher le vendeur de pouvoir présenter les produits qu’il vend. C’est ce qu’il fait via un site internet ou un prospectus et/ou des échantillons pour une présentation en showroom ou à domicile.

Le dropshipper ou vendeur peut réaliser ses activités en y apportant ou non une garantie de services après vente à ces clients avec l’une de ces procédure de vente :

  1. Le fulfillement intégal ou market fulfillment : plateforme logistique de gestion des livraisons et des retours de marchandises. Ce procédé vise la gestion optimale des commandes par sous-traitance avec pour objectif de satisfaire les parties ;
  2. private label shipping  : la commande est expédiée sous label privé du vendeur avec possibilité de retour des produits commandés. Les produits sont personnalisés au logo ou son packaging du vendeur mais la livraison reste exécutée par le grossite. C’est une tendance qui se développe pour certains produits ne nécessitant pas de connaissances particulères comme la personnalisation d ‘objets accessoires ou de vêtements ;
  3. Le blind shipping ou Blind drop ship : la commande est envoyée sans possibilité de retourner la marchandise.

Vous voulez  gagner des revenus avec le drop-shipping en travaillant à flux tendu ?

Vous devez disposer d’un site internet, afin de présenter les produits que vous vendez. Le grossiste vous apporte des documents pour cette présentation : photos, descriptifs… et vous indique des prix de vente conseillés – mais vous rester libre de le déterminer sans toutefois exagérer, au risque de nuire à  votre commerce.
Auprès de chaque grossiste qui vous fournit des produits, vous allez disposer d’une zone membre pour gérer les commandes de vos clients : transmettre toutes les données relatives aux commades clients à  votre grossite et régler celui-ci du prix d’achat en gros, avant livraison de ses commandes clients. Les clients qui ont passé commande sur votre boutique vous ont réglé à  l’avance et vous disposez alors d’un volant de trésorerie pour régler votre prix de gros. Avec cette méthode de vente, vous pouvez développer un e-commerce sans un investissement de départ, sauf le site internet si vous n’en disposez pas. Mais il existe des solutions d’hébergement peu couteux ou de sites e-commerce gratuits à  installer chez votre hébergeurs ( reste à  vous de vérifier les différents technologies serveurs et langages supportés par l’hebergeur). Mais voici deux sites qui offrent d’excellents services aux webcommerçants – débutants ou confirmés qui veulent travailler avec professionnalisme.

Des outils essentiels pour bien démarrer et développer votre commerce en ligne
Avec votre hébergement :

  1. nom de domaine
  2. WebMail et Filtres de courriel, Liste de diffusion
  3. Extension FrontPage
  4. Accès FTP
  5. Statistiques
  6. Espace web SSL
  7. PHP 5, CGI, Perl, Gestion de sauvegardes, Gestionnaire HTAccess
  8. Bases de données : MySQL

 

Tout le monde peut-il faire du drop-shipping ?

Un webcommerçant qui a déjà  sa boutique en ligne peut tout à  fait élargir son offre en ajoutant des gammes de produits sans côut supplémentaire et sans gestion des expéditions. Mais un vendeur peut aussi proposer à  certaines dates, donc ponctuellement – Noel, Nouvel an, Mondial de football… – des produits en drop-shipping.

Quels avantages offre le drop-shipping ou direct dropship ?

  1. Un des avantages certain est que le vendeur n’a pas à disposer de trésorerie à la gestion d’un stock, puisqu’il n’y a pas de stockage de produits, il y a livraison directe au client final par conséquent zéro stock.
  2. La livraison n’incombe pas au vendeur mais à  son grossiste, la livraison externalisée;
  3. Le vendeur peut disposer de gammes de produits auprès d’un ou de plusieurs grossiste(s) ;
  4. L’investissement financier est minimal : un site e-commerce fonctionnel et sécurisé autrement dit un hébergement professionnel avec un nom de domaine ;
  5. Le vendeur détermine lui-même sa marge bénéficiaire donc son prix de vente ;
  6. Le service après vente peut ne pas exister mais ce pourait être faire défaut à la relation clientèle.

Quels sont les risques du Online drop shipping ?

Le back ordering : Le vendeur propose un produit qui a disparu des stocks du grossiste, le grossiste se doit d’informer ses clients, à  l’avance, afin qu’ils puissent anticiper ces sorties de produits du catalogue du grossiste et mettre à  jour son propre catalogue d’offre ; La reglementation de la vente en ligne Avec le développement du commerce en ligne, la loi a renforcée la protection des cyberacheurs. Ainsi la directive 2000/31/CE du Parlement européen et du Conseil sur certains aspects juridiques des services de la société de l’information, et du commerce électronique dans le marché intérieur a été transposée en droit français en 2004, avec la loi pour la confiance dans l’économie numérique. Pour plus d’informations sur la législation :

Ainsi, le webcommerçant est soumis aux mêmes obligations que les entreprises de VPC. Ce qui l’oblige notamment à mettre en évidence sur sa boutique :

Son identité et ses coordonnées ( adresse postal, couriel, téléphone…) ;

Les modalités de payement et les conditions générales de ventes (dont droit de rétractation du client, les délais de livraison…)

drop shipping, livraison directe au client final, livraison externalisée, zéro stock, travail en flux tendu, dropship, blind drop ship, direct dropship , online drop shipping, …

 

Mélanie OUEDRAOGO

Laisser un commentaire

Show Buttons
Hide Buttons
Aller à la barre d’outils