Warning: mkdir(): Permission denied in /homepages/7/d340552231/htdocs/app340552249/wp-content/plugins/Akismet3/Akismet3.php(35) : runtime-created function on line 49
Fêtes « Blog W-F-H-M-Online

Blog W-F-H-M-Online Articles marketing, e-commerce, référencement et ses optimisations mais aussi le développement personnel

16.11.2012

Les fêtes arrivent…

Filed under: Fêtes,Noel,Nouvel an — Mélanie OUEDRAOGO @ 01:42

w-f-h-m-online blog >>> Les fêtes arrivent à grands pas > Noël – Saint Sylvestre > Nouvel an – Épiphanie ou Fête des Rois

Ajouter à vos favoris

Join the conversation



Accueil w-f-h-m-o

 

La période des fêtes arrivent à grands pas…

Noël – Saint Sylvestre & Nouvel an – Épiphanie ou Fête des Rois
Commençons par Noël qui célèbre la naissance de Jésus de Nazareth, Chaque 25 Décembre. Le Fils unique de Dieu. Cette fête appelée aussi fête de la nativité commence par la messe de minuit du 24 Décembre. Si sa célébration se déroule les 24 et 25 Décembre, Noël se poursuit jusqu’au 6 Janvier avec la fête de l’Épiphanie.

Fêtes
Au cours de cette messe mais aussi chez-soi, Noël est fêtée à l‘aide de symboles tel que le sapin, le père Noël, la représentation de la bergerie ou est né l’enfant Jésus. Le mangeoire à bestiaux. La crèche, cripia. Saint François d’assise (1182-1326) fondateur de l’Ordre des franciscains, fut le premier à avoir crée une crèche vivante. Les personnages étaient joué par les villageois avec de vrais animaux comme les moutons dans l’église Grecchio en Italie. Cette pratique, devenue coutumière se généralise au seizième siècle avec son introduction dans les Églises par les Jésuites. Dès 1803, cette pratique se répand en France, en Provence.

Boutiques en ligne: faites des économies sur vos achats de Noel

Aujourd’hui, ce jeu qui met en scène la nativité se retrouve absolument partout: à l’église, à la maison, et dans les grands magasins. Qui participent activement à la fête en nous offrant ce qu’il y a de plus beau, de plus féerique en matière de festivités. Sans oublier le sapin de Noël et la rue qui s’enguirlande. Regardez les Champs Elysées à l’approche de Noël mais aussi les plus humbles! Mais l’esprit des fêtes est déjà là. Dans nos cœurs, dans nos esprits. Nul n’échappe à cette joie qui s’annonce, cet appel Divin à célébrer l’Enfant Jésus.
C’est la course aux cadeaux, pour les enfants, les parents, les frangins et les franginettes, les amis et des inconnues qui vont être chouchoutés notamment par les organisations caritatives comme la Croix Rouge. Participons avec eux afin que tous, nous soyons dans la joie.
Dieu nous envoie son Fils Unique afin qu’il nous annonce la bonne nouvelle qui se concrétise depuis par cette nouvelle alliance entre l’Homme et Dieu par Jésus Christ son Fils Bien Aimé qui nous conduit au Père, jour après jour, pas après pas: Car pour nous chrétiens nous croyons que nul ne va au Père sinon par son Fils.
Dieu nous envoie un Sauveur. Alors nous devons feter Sa Venue

Comment célébrer cette Divine Venue? Pourquoi cette tradition du cadeaux? Y-a-il une limite à ne pas franchir?
Revenons au commencement. Un enfant nous est né – Emmanuel – ce qui signifie Dieu avec nous. Sa venue a été prophétisée, annoncé à Marie et à Joseph. Des Bergers leurs rendent visitent après l’annonce de l’ange. Ensuite viennent les Rois Mages qui vont suivre depuis l’Orient une étoile jusqu’à Bethlehem, là où se trouve le nouveau né. Ils sont venus l’adorer et lui faire des présents: or, encens, myrrhe.

De l’époque des croisades jusqu’à la première moitié du XIX siècle, les enfants recevaient des oranges, alors fruits rares, à Noël. Aujourd’hui, Nous avons des économies développées et tous les produits et services dont les offres surabondent.
Il nous reste dès lors qu’à budgéter nos achats pour les fêtes. A ce propos voici une adresse très intéressante: qui réunie les meilleures offres de l’internet .
Car comme les Rois Mages nous devons donner gratuitement et sans attendre de réciprocité! En abondance si nécessaire. Tout au long de la fête de Noël, rien ne doit manquer à vos hôtes qu’ils n’aient vu ou goûté – souvenez-vous des noces de Cana ou Jésus transforme l’eau en un vin bien meilleur que celui de leur hôte. Nous devons tendre vers cette absolue perfection de recevoir autrui, de l’accueillir. En effet il ne s’agit pas d’une simple réunion de famille ou d’amis ni de retrouvailles. C’est l’enfant Roi que nous allons fêter. Afin d’y parvenir nous devons nous préparer durant le temps de l’avent. « Les textes de la liturgie nous invitent non seulement à entrer dans un temps d’attente, mais aussi à endosser l’habit de veilleurs. A l’écoute de l’Écriture, il nous faudra aller de l’avant, pour préparer et ouvrir en nos vies et au cœur de ce monde le chemin à celui qui vient! » Accueillerons par exemple les personnes qui n’ont pas été invitées? Trouverons-ils à manger et à boire, recevront-ils un sourire de bienvenue? Notre maison sera-t-elle ouverte? Au Burkina-Faso, mon pays d’origine, nous n’invitons personne à Noël mais les maisons sont ouvertes à tous. Nous n’avons rien changé en venant vivre en France.
Alors si tout un chacun est un invité probable, il faut nécessairement une certaine abondance en nourriture, boisson en cadeaux.

Imaginez une pauvre personne qui vous visite le 25 Décembre avec son enfant. Vos enfants sont en train de déballer leurs cadeaux et sont aux anges. Comment allez-vous donner de la joie à cet causette? En confisquant un des cadeaux de vos enfants? Non! Il est donc indispensable de se préparer à recevoir l’autre, à donner comme Dieu nous donne. Que ce que nous offrons, notamment, ne soit pas ce qui nous plait mais ce qui trouvera grâce au yeux de la personne qui reçoit le cadeau. Elle en aura par conséquent l’utilité.
Ne soyons pas fastueux, si nous n’en avons l’utilité pas ou en ignorons en quoi le faste peut être utile. Fêtons l’enfant Jésus mais dans la foi. Chrétienne. S’il y a abondance, il est indispensable qu’elle ait un sens. Messianique. Pensons que nous accueillons Jésus lui-même sous notre toit ou à chaque rencontre à l’extérieur. Cet abondance doit être un don de soi, un don d’amour. Il n’y a point d’obligation. N’attendons de réciprocité ni immédiate ni futur. Dieu a dit « Donnez et vous recevrez en surabondance.» cela ne veut pas dire ni échange de dons ni échange de good procédés. Le don est un acte unilatéral. Pensons aux cadeaux offerts aux enfants. Attendons-nous d’eux une quelconque réciprocité? Nous devons agir de même entre adultes.

Je vous rappelle l’adresse sur Internet pour faire des économies réelles sur vos achats
http://www.oued123.carrefourinternet.com

Après Noël, nous cheminons vers l’Épiphanie. Mais avant nous marquons d’une pierre blanche la fin fin fin de l’année. le 31 Décembre 2007. Cette nuit de réveillon de la Saint Sylvestre est fêtée en fanfare, jusqu’au petit matin du premier jour de l’an. Cloches de nos Églises, Messes, Bénédictions, feux d’artifices, champagne and wine, vœux pour l‘année nouvelle, cadeaux. Il s’agit d’une fête qui tend aujourd’hui à devenir une fête entre amis.

Le 31 Décembre est le jour de la Saint Sylvestre mais aussi des Sylvie, Sylvette, Sylvains…Sylvestre fils d’un prêtre romain – Rufin et de Justa – Éduqué par un autre prêtre Cyrinus. Pendant la persécution de 284 à 305 des déclotiens il fit preuve de courage et obtint le titre de Très Glorieux. Homme de bien, il a ouvert son toit à Timothée, chrétien d’Antioche un des Frères (en Christ) de Saint Paul, qui réussit ainsi à convertir beaucoup de gens mais fut décapité sur ordre de Tarquinius. Le préfet de la ville. Le corps fut ensevelit par Saint Sylvestre et le pape Miltiade, près du tombeau de Saint Paul dans le Jardin de Théona. Une dame pieuse. C’est alors que Tarquinius fit arrêter Sylvestre, confisqua les biens de Timothée et demanda à ce qu’il apostasie (renier sa religion). Ce qu’il refusa de faire. Envoyé en prison, il est libéré – miraculeusement dirons-nous – suite à la mort de tarquinius, causée par une arrête de poisson! Sylvestre devint prêtre. Puis pape, il succède au pape Miltiade, du 31 Janvier 314 au 31 Décembre 335.

C’est à cette époque, sous le règne de Constantin le grand que la persécution de l’Église cesse et qu’elle devient proche du pouvoir et grâce au pouvoir en place l’Église de Rome s’embellie et s’enrichie – Les Basiliques Saint Pierre et Saint Paul, la basilique Saint-Jean de Latran, la basilique de Sainte-Croix de Jérusalem. Il organisa un service pour les plus démunis, organisât l’Église, fit modifier le calendrier: les noms de dieux furent remplacés par des jours fériés et de jeûne. Ainsi les jeudis et Dimanches étaient fêtés tandis que les Vendredi et Samedis jeûnés. Cette ordonnance s’expliquait par le fait que le Jeudi était le jour de l’ascension et de l’Eucharistie. De même, tandis que le Dimanche fête la résurrection, le Samedi est jour de rappel du passage du Christ au tombeau. Il fut un pape de paix qui participa à la sa réalisation.
boutiques pour feter Noel

Mais Saint Sylvestre ou pas, C’est une fête qui est en rupture total avec l’esprit de Noël. Il s’agit d’une fête païenne. Ainsi, les romains par des rassemblement autour de gigantesques banquets signifiaient l’abondance à venir et se faisaient des cadeaux: les strenae (étrennes). Cette fête symbolise la fin d’une période et l’attente du commencement d’une nouvelle; mais dans la joie, la confiance et l’espérance.
En Dieu, par Jésus christ son fils bien aimé.
Alors seulement nous fêterons avec sens l’Épiphanie. Jour qui célèbre l’annonce faite aux Bergers de la naissance de Jésus. « Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la Gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Ils furent saisis d’une grande frayeur.
Mais l’Ange leur dit ne craignez point ; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie.
Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez; vous trouverez un enfant emmaillotté et couché dans une crèche. » (Luc ch. 2 v. 10 à 12.)
Et aux Rois Mages: Gaspar, Melchior et Balthazar qui virent et suivirent une étoile jusqu’à Jérusalem, au temps du roi Hérode. « Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l’étoile qu’ils avaient vue en Orient allaient devant eux jusqu’au moment où, arrivé au dessus du lieu où était le petit enfant, elle s’arrêta. » ( Matthieu ch. 2 V. 9.)
Nous fêterons donc l‘Épiphanie le 6 Janvier prochain. Nous serons en 2008. Cette fête est celle dite de la présentation du Christ aux Roi Mages (n’oublions pas les Bergers) ou encore fête des Rois. Le terme « Épiphanie » vient du mot grec « théophanie. » Ce qui signifie littéralement « la manifestation ou l’apparition de Dieu (théos) qui s’est fait homme en Jésus. »

Mais qu’allons nous fêter ce jour là? L’Épiphanie est une fête en l’honneur de l’enfant Dieu. La galette des rois symbolisant le coté païen de la fête. En effet cette traditionnelle galette des rois remonte à l’époque romaine ou l’arrivée de la nouvelle année et/ou le du dieu saturne qui était source de paix, d’abondance et de prospérité étaient fêtés de manière licencieuse, dans un grand désordre, tout y était permis, les banquets ou était servi du cochon au lait, donnaient lieu à de véritable orgies. Pendant 7 jours.
Les rôles de maître et d’esclaves étaient inversés . Un roi était désigné à cette occasion à partir de fèves noires ou blanches qui faisaient office de bulletins de vote. Mis dans un gâteau, paraît-il. Au moyen-age, une fête appelée « la fête des fous » ou « le jour des fous » célébrée le jour de Noël soit le jour de l’an soit le jour de l’Épiphanie étaient des fêtes saturnales à la manière romaine. L’ordre établit y est renversé. La religion tournée en dérision et les excès de ces saturnales eurent raison de ces fêtes. L’Église se chargea en effet d’y mettre un terme.
Mais bien avant les romains, les fèves tenaient lieu de nourriture et de symboles. Les égyptiens considéraient les lieux ou poussent les fèves comme le lieu de repos des morts en attendant la résurrection, le symbole de l’enfant à venir du à sa forme embryonnaire, Les dieux étaient honorés du fait que ce légume nourrissant poussait avant tous les autres et était la principale nourriture des familles.
Les fèves servaient aussi de bulletins de vote à toute élection chez les hébreux. Les grecs et les romains leur emboîtèrent le pas par la suite cette pratique y compris la désignation d’un chef de banquet.
Quant aux grecs, la fève renferme l’âme des morts si bien donc que Pythagore préféra affronter ses poursuivants plutôt que de traverser un champ de fèves.
Les fèves ont depuis la nuit des temps revêtus une importance dans la vie de différents peuples, et aujourd’hui dans celle du peuple chrétien.

Boutiques en ligne pour réussir les fetes de fin d'année

Au commencement de l’ère chrétienne, au deuxième siècle, fut instituée la fête des Rois Mages. Le 6 Janvier. Dans le but probable de combattre le culte de Mithra dit initiatique d’origine orientale, qui est apparu au deuxième siècle avant J.C. et qui s ’est développé jusqu’au quatrième siècle après J.C., dans tout l’empire romain surtout parmi les militaires, concurrençant fortement le christianisme. Ce culte païen fut interdit en 391. La fête des Rois continua quand à elle sa propagation dans le monde chrétien. Ainsi, au septième siècle on insista sur leur sang royal, au dixième siècle leur fut donné un prénom enfin au quinzième siècle, une interprétation indique leur continents d’origine: Melchior, est un maure, il offre l’encens qui symbolise le sacré. Tout dans l’encens concourent à lui donner ce caractère sacré: son parfum, ses résines qui ne se corrompt pas, sa fumée purificatrice. Il caractérise aussi la montée de nos prières aux cieux.
Balthazar vient de l’Est, il offre la myrrhe qui est utilisé pour embaumer les morts, elle protège le corps de ce qui est impur, soigne. Cette huile, symbolise la condition humaine que Jésus va vivre et bien au delà.
Cette condition humaine qui nous brise physiquement et intérieurement inlassablement. Cette huile symbolise ce que nous devons confier à l’Enfant Roi, ce qui doit compter pour nous par dessus tout. Notre cœur meurtri. En effet notre véritable richesse est un cœur aimant. Mais le monde nuit à notre cœur au risque de nous détourner de l’essentiel.. Pour y parvenir nous devons savoir prendre nos distances face à ce que le monde nous offre. Nous devons donc aller vers l’Enfant Jésus avec un abandon total ie avec confiance et le cœur ouvert et croire que ce que nous demandons nous l’avons déjà reçu. Ainsi seulement nous prendrons la voie de la guérison. Nous aurons la force – l’amour de l’Enfant Jésus – pour vivre pleinement ie dépasser les blessures que la vie nous inflige.
Mais quelle est la chose la plus importante que devons-nous faire ce jour là?
Anselm GRÜN , moine Bénédictin au monastère de Münsterschwarzach en Allemagne, docteur en théologie et en psychologie nous dit ceci:

Cherche, toi qui me lis, ce que dans ta situation d’aujourd’hui tu peux offrir, et présente-le à l’Enfant divin; laisse-toi guider par l’image qui est pour toi la plus parlante. Elle te conduira vers lui, elle te permettra de te prosterner devant Celui qui te donne d’ arriver au but, devant qui tu peux t’oublier toi-même, cesse de tourner en rond dans ton Moi. Si tu y parviens, alors tu seras entièrement ce que tu es dans ta vérité, tu seras vraiment libre

Enfin Gaspard, est de l’Ouest, il offre l’or caractérise qui la nature divine de l’enfant de la crèche « l’or sied aux Dieux », « l’or de la Royaut頻, nos âmes de croyants puisque sommes appelés à devenir des être de lumière. Mais il s’agit aussi de reconnaissance, de Royauté Céleste.
Enfin, la fève et son symbolisme de vie, de nourriture – céleste- est incluse dans la fête des Rois, mais dépouillé de tout le caractère excessif et licencieux des saturnales. La fête se passe en famille avec des amis. Cette fève cachée dans le gâteau est une invitation au don de soi – donnons nos richesses terrestres pour mieux recevoir cette Nourriture Divine – Gare au roi de la fête si… Mais puisqu’il aura fête alors nous festoierons. AMEN!
Enfin Gaspard, est de l’Ouest, il offre l’or caractérise la Nature Divine de l’Enfant de la crèche « l’or sied aux Dieux », « l’or de la Royaut頻, à nos âmes de croyants puisque sommes appelés à devenir des être de lumière. Mais il s’agit aussi de reconnaissance, de célébration de Royauté. Céleste.

meilleures boutiques pour des économies en ligne

 


 

Powered by WordPress