Blog W-F-H-M-Online Articles marketing, e-commerce, référencement et ses optimisations mais aussi le développement personnel

28.10.2013

Outsourcing ou externalisation

Filed under: Glossaire marketing — Mélanie OUEDRAOGO @ 22:13

Comment démarrer votre propre affaire en vous libérant de la technique et du marketing

 

Ajouter à vos favoris

Join the conversation



Accueil du blog w-f-h-m-o

 

Aller au glossaire marketing

 

Glossaire marketing – définition de Outsourcing
Terminologie Définition

OutSourcing
Externalisation

Sous-traitance

Impartition

Il s’agit pour une entreprise, donneuse d’ordre, de transférer à une ou des entreprise(s) tierce(s) spécialisée(s), une ou plusieurs de ses fonctions – de production ou de gestion (marketing, référencement, la paye et les ressources humaines…). Ainsi une entreprise peut faire fabriquer certains de ses produits selon ses propres normes, gérer sa paye par un cabinet comptable, gérer ses entrées en ressources humaines par un cabinet de recrutement…

On parle d’infogérance dans le domaine informatique (SSII : société de services en ingénierie informatique maîtrise d’œuvre chargé de concevoir et de réaliser des travaux liés à l’ ingénierie informatique – systèmes, matériels ou logiciels)

Une clause de reversibilité du contrat d’externalisation ou outSourcing permet à l’entreprise de réinternaliser ses activités confiées à des tiers exécutants.

Les raisons ou objectifs visés lors d’une externalisation

  1. Gains de temps et préservation de moyens financiers pour se centrer sur les activités principales de l’entreprise. En particulier celles à forte valeur ajoutée. Ainsi, une entreprise qui développe des applications web ne risque pas d’en donner le développement àune autre entreprise mais pourra se libérer de tout ce qui a un caractère de gestion administrative par exemple. Inversement une entreprise de vente en ligne pourra confier la réalisation d’applications web pour son commerce à un fournisseur spécialisé dans la création de ces applications.
  2. Avoir le service de spécialistes dans un domaine particulier tel que le marketing, une production spécifique pour booster leur compétitivité. Des entreprises spécialisées compétitifs susceptibles d’apporter la solution recherchée car elles sont à la pointe dans leur secteur d’activité et n’hésitent pas à investir pour le rester.
  3. Contrôler ses coûts de manière optimale dans un monde globalisé qui permet d’améliorer sa compétitivité par l’externalisation. En effet par cette stratégie l’entreprise peut contrôler ses partenaires grâce à des contrats à durée fixe en exigeant ses déklais, en fixant son prix, et ses normes de qualité. Par ailleurs, si l’entreprise connait des difficultés, se défaire de ses partenaires lui sera moins couteux que les licencciements et les coûts qui s’y rattachent
  4. Alléger sa gestion en rendant l’entreprise moins complexe, plus lisible.
  5. Gains financiers : éviter des investissements internes trop importants (humains et matériels) dans un domaine que l’entreprise ne maîtrise pas car ce n’est pas son activité première (faire fabriquer des boulons par un fournisseur selon des normes fixées par une entreprise qui travaille le bois)
  6. Sécurisation de l’activité de l’entreprise qui ne se lance pas dans des activités qu’elle ne peut maîtriser

Mais des inconvenients et des risques existent…

Des inconvenients ou des risques peuvent être liés à l’outSourcing : L’entreprise en faisant appel à l’externalisation renonce à maîtriser certaines compétences. Une certaine dépendance peut naître alors vis-à-vis du fournisseur. Cette stratégie n’est pas non plus sans risques pour le donneur d’ordre (mauvaise appréciation des compétences du fournisseur…)

En marketing, des entreprises sur internet utilisent l’affiliation ou le MLM. C’est une externalisent d’une partie de leur marketing. Cette stratégie leur permettant d’accroître leurs activités. Dans ce cas de figure il y a surtout des avantages que des risques.

Exemples de sites que je vous invite à découvrir, qui offrent d’avoir une activité en ligne et que vous pouvez rejoindre sans connaissances particulières :


CarrefourInternet
| DirectPartenaire
| Affiliation
1tpe.com : 70% de commission !

Voir aussi : backSourcing

Amicalement

Mélanie

Des produits complémentaires pour booster vos activités en ligne


Commission Affiliation – La Bible de l`affiliation  | Long Tail Express Comment propulser directement | Plus de 1000 visiteurs par jr sur votre site web! | Secrets Du Marketing Par Articles. | Le Guide Essentiel du Marketing sur Internet |

douceur et chaleur thermolactyl, damart



 

Backsourcing – Insourcing ou internalisation

Filed under: Glossaire marketing — Mélanie OUEDRAOGO @ 21:47

Comment créer son infoproduit facilement

 

Ajouter à vos favoris

Join the conversation



Accueil du blog w-f-h-m-o

 

Aller au glossaire marketing

 

Glossaire marketing – définition de Backsourcing
Terminologie Définition
Backsourcing ou Insourcing Il s’agit d’une opération qui a pour objectif de ramener en interne une ou plusieurs activités de l’entreprise qui a ou avaient été externalisée(s). Cette décision peut intervenir au terme du contrat d’outSourcing ou suite à une rupture du contrat par l’une ou l’autre des parties.

 

Des outils marketing pour booster vos activités en ligne

| Webinaire gratuit | Créer et vendre son produit d’information | Formation à la video de vente | Formation WordPress Gratuite | Créer sa liste rentable |

 Réaliser vos rêves à Noel



 

16.10.2013

Le marketing prédictif

Filed under: Glossaire marketing — Mélanie OUEDRAOGO @ 21:24

Ajouter à vos favoris

Join the conversation



Accueil du blog w-f-h-m-o

 

Aller au glossaire marketing

 


Glossaire marketing – définition du marketing prédictif
Terminologie Définition
Marketing prédictif Il s’agit d’un ensemble d’outils d’analyse visant la modélisation des comportements des consommateurs clients ou prospects d’une entreprise. Ainsi, cette dernière peut agir en fonction des risques clients (achats irréguliers, non ouverture des e-mails, absence de visites sur le site web de l’entreprise…).

Pour se faire, l’entreprise qui dispose de données sur ses clients (données chiffrées, comportement d’achat, réactivité face aux offres…) et va les décortiquer afin d’en déduire des modèles dits prédictifs ie des modèles de comportement type pour ses catégories de ses clients (jeunes, femmes, hommes… acheteurs réguliers ou occasionnels…). Cette connaissance du client va permettre l’optimisation de la relation clients mais aussi aux prospects :

Les objectifs visés sont de savoir : quand et comment contacter le client, que lui dire autrement dit : que lui proposer, comment répondre à ces questions et attentes. La gestion de la relation clients seconde-t-elle l’action de l’entreprise qui peut aller vers le client? ie la réciproque est-t-elle facilitée?Et le personnel est-t-il compétent pour lui apporter les bonnes réponses qui peuvent conduire à la conclusion d’un achat – secteur des services).

En d’autres termes il s’agit de mettre en évidence le comportement du client face aux offres de l’entreprise et donc aussi de savoir quand, comment (multiplicité des canaux de communication) entrer en contact avec le client mais aussi de savoir à quel client doit s’adresser telle ou telle de ses offres.

Quels sont les outils utiliser pour l’analyse prédictive?

Les mathématiques : statistiques et probabilités outil du data mining.

L’entreprise va utiliser ses bases de données clients pour déterminer s’il existe une correlation entre les informations dont elle dispose, lui permettant d’orienter son approche du client d’une manière plutôt que d’une autre, d’adapter son offre selon une segmentation de sa base de clients… Ainsi il devient aisé de déterminer par exemple quels sont les clients qui n’ont pas acheter tel ou tel produit de l’entreprise, si les dits produits les intéresse et de faire une offre appropriée.

Avec l’analyse qui est faites des données à postériori, il devient possible aussi de profiler le client dans le temps ie de voir son comportement au cours d’une période mensuelle, annuelle… et de déterminer ses pics d’achats, ses appétences. Et ainsi créer descampagnes marketing (e-mailing) personnalisées et segmentées. Ce qui accroit la rentabilité de la base client et de prospects de l’entreprise.

Liens connexes : Prospect | Opt-out | Opt-in | E-mailing commercial ou de prospection

Amicalement,

Mélanie

Des produits et services complémentaires pour réussir vos activités en ligne



 

3.10.2013

E-mail commercial ou de prospection, comment booster vos taux de délivrabilité, d’ouverture, de clics et de conversion?

Filed under: actualité seo marketing et business — Mélanie OUEDRAOGO @ 21:57

work-from-home-marketing-online > Marketing par e-mail > Comment créer un e-mail commercial ou de prospection efficace

Ajouter à vos favoris

Join the conversation



Accueil
w-f-h-m-o
>>> Actualité seo, marketing et business

 

Comment créer un e-mail commercial ou de prospection efficace

Comment favoriser la délivrabilité, le taux d’ouverture et de clics…, tout commence avec l’objet de votre message

L’efficacité de votre message commence avec un objet qui doit être un appel pertinent à en lire le contenu . Cet objet ne doit pas enfreindre les règles de délivrabilité ie éviter que vos méssage n’atterrissent dans les spams !

Votre destinataire doit savoir qui lui adresse un message. Généralement, les marques très connues utilisent le nom de leur marque dans l’objet du mail ie la phrase sur laquelle vous cliquez pour ouvrir un e-mail. Mais si vous n’êtes pas une marque connue et bien présente dans l’esprit des consommateurs, vous pourrez par exemple utiliser votre nom ou prénom ou encore les deux, du style : Matthieu – la vidéo que vous attendiez…. Mais ce n’est pas tout. L’objet de votre message ne doit pas être long mais court et concis (mais les points de suspensions peuvent être utilisées) avec une expression ou mot clef (par analogie au référencement de pages web) indiquant clairement le contenu principal de l’e-mail. N’utilisez donc pas de phrases types – s’il en existe c’est pour vous donner une idée de ce que vous devez faire, adaptez-les à votre cas de figure. Afin d’inciter vos destinataires à ouvrir vos e-mail, son objet doit être construit avec la notion de call to action – vous devez trouver l’accroche qui va éveiller suffisamment curiosité et les pousser à agir comme vous le voulez : Ouvrir, lire votre message et cliquez sur vos liens et pour finir acheter ce que vous offrez en ligne !

Pour se faire :

Dans un premier temps, vous pouvez personnaliser simplement le message dès son objet avec le prénom, la localité. Puisque votre mailing liste est de préférence en opt-in, vous devez disposez de ces informations, en tout cas le nom et le prénom avec l’adresse mail.

Dans un second temps, vous pouvez obtenir des données sur leurs centres d’intérêts, historique d’activité sur votre site, e-maisl ouverts lus et liens cliqués… (les cookies permet de suivre l’internaute dans sa navigation). l’objet de votre message n’en sera qu’amélioré avec toutes ces informations mais aussi l’offre en elle-même. Car vous disposez d’information pour pousser la personnalisation de votre message qu’il soit commercial ou de prospection.

Vous devez bannir certains termes afin d’éviter que votre message termine dans les spams et réduise à néant votre taux d’ouverture (argent, gratuit, promo, 100% gratuit, cliquez, surponctuation, écrire en majuscule, répétition de vos expressions clefs…). Ces éléments deviennent plus nocifs pour vos campagnes d’e-mailing lorsque vous en abusez ( 100% GRATUIT !!!, GAGNEZ DE L’ARGENT SANS RIEN FAIRE !!!). Mais les marques semblent déroger à ces règles et utilisent des termes comme prix, euro, promo, livraison gratuite… ( autorité et qualité ou sérieux leur sont reconnus?) et ne sont donc pas considérés comme des spammeurs. Mais mieux vaut prévenir que guérir si vous n’êtes pas une marque connue et reconnue.

Il est indispensable de faire preuve d’imagination. ainsi, si vous lancez un nouvel e-book, votre objet devra faire appel à la notion de nouveauté, de découverte, de primauté. Vous pouvez aussi utiliser la méthode des offres limitées et créer un objet qui met en quelque sorte la pression sur vos destinataires. Ils doivent croire qu’ils doivent agir, mais agir vite afin de profiter d’une offre spéciale unique (plus que 24 heures pour profiter de…; il ne reste plus que 100 exemplaires). Vous pouvez aussi leur indiquer l’avantage certain qu’ils vont tirer de votre offre en terme d’économies
d’argent, de temps, d’espace… (économisez 40% sur votre consommation d’eau chaude !). Mais attention le contenu doit correspondre à ce qui est présenté dans l’objet du message (certaines messageries permettent aux destinataires de prévisualiser les e-amails – Outlook, alors s’il n’y a pas concordance, votre message ne sera pas lu!).

Afin de vous assurer du taux d’ouverture et du taux de clics mais aussi que votre message n’est pas vu comme un spam par les clients messagerie, un test sur un echantillon de votre liste ou base d’e-mails vous aidera à vérifier rapidement l’éfficacité de l’objet de votre e-mail mais aussi de votre message commercial ou d’information avec ou non des offres à caractère commercial…

Comment restituer la structure et le style de votre message ?

En e-mailing, il existe deux formes de création de contenus : Texte ou HTML. La disparité des clients messagerie, leur capacité ou non à lire le HTML et leur rejet du CSS (feuilles de style externes), le bloquage des images par défaut chez certains d’entre eux… font que vous devez faire attention à votre codage, connaître les particularités des principâux clients messagerie afin que vos e-mails aient le rendu d’origine.

Message sous codage HTML

La zone de visibilité de l’e-mail ou en-tête de votre e-mail doit être optimisée – bannière avec le logo de votre entreprise vous rendant identifiable par celui ou celle qui reçoit votre message et aussi par le client messagerie. Cette image doit être cliquable et l’attribut Alt renseignée, si l’affichage des images est désactivé, le destinataire aura une idée du contenu de l’image grâce à l’affichage du contenu de l’attribut Alt, si votre contenu est en HTML. L’essentiel de votre message doit être visible dans le champ de vision du destinataire sans qu’il ait à crowler. La personne qui reçoit votre e-mail peut utiliser un logiciel de prévisualisation avant de l’ouvrir, l’entête doit donc être optimisé coûte que coûte!

Mais l’entête non visible par l’internaute (<head></head>) contient des éléments qui peuvent intéresser les FAI et les clients messagerie. Ainsi :

L’élément DOCTYPE permet d’indiquer le type de document aux, navigateurs, clients messagerie qui savent ainsi les règles de codage HTML ou XHTM. Mais il n’est pas reconnu par tous. Ainsi, HTML5 n’est reconnu que par Gmail et Outlook à l’heure actuelle.

Le doctype HTML strict se présente comme suit :
<!DOCTYPE html PUBLIC « -//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN »
« http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd »>
<title>Titre du document</title>
<meta http-equiv= »Content-Type » content= »text/html; charset=iso-8859-1″>

Le doctype HTML5 se présente comme suit :
<!doctype html>
<html lang= »fr »>
<head>
<meta charset= »utf-8″>
<title>Titre du document</title>
</head>

Comment créer sa liste rapidement et facilement...

 

Formation gratuite créer et vendre son produit d'information

Votre codage HTML doit être propre et simple. Le HTML peut être mal décodé s’il est trop complexe avec du javaScript par exemple. Le multi-part est alors conseillé, il consiste en l’envoi de deux messages l’un en HTML et l’autre en texte – format Word. L’un ou l’autre s’affichera en fonction des possibilités du client messagerie). Le HTML autorise la création d’éléments visuels qui peuvent favoriser les clics mais encore faut-il que votre message soit correctement rendu.

Si vous voulez structurer votre message, les tableaux sont conseillés car statiques, mais sans trop d’imbrications (le style float pour les éléments <DIV>, <p>, <Hi>…, ne sont pris en compte, ils s’affichent sans le style prévu !)

Quant au style, il est conseillé qu’il soit en ligne ie dans votre code HTML car les feuilles de style externes sont ignorés ou refusés par les clients messagerie. Mais une déclaration de style peut se faire juste après la balise <body>

Enfin, le contenu textuel doit constituer au moins deux tiers du message si vous utilisez des images.

Message en texte simple sans HTML

La zone de visibilité est aussi à optimiser. L’absence de bannière ou de logo doit vous pousser à trouver les mots qui vont expliciter rapidement ce que vous voulez faire comprendre aux personnes qui reçoivent votre
message.

Un contenu composé que de texte seul peut s’afficher sans problème sur la plupart des clients messagerie (accentuation). De plus, ce type d’e-mail favorise la relation dite one to one ie que le message peut être facilement personnalisé, mais dès l’objet du message afin d’augmenter sa délivrabilité.

La personnalisation ne se limite pas à s’adresser à son prospect ou client par son prénom mais aussi à tenir compte des centres d’intérêt de ce dernier (sondages, jeu concours, cookies…). En
effet l’individualisation de l’e-mail donne de meilleurs résultats que dans le cas de campagnes ne prennant pas en compte ce facteur. La personnalisation favorise donc le développement de la base clients par une relation, au
prospect et au client, dans laquelle ils sont plus écoutés.

L’un ou l’autre des formats de message autorise la personnalisation mais le format texte est plus approprié.

Lequel des deux formes est préférable? Le format texte a l’avantage certain de passer entre les mailles du filet. Le format HTML rencontre des problèmes d’affichage (images bloquées), pour créer vos messages en HTML, il vous ne faudra pas omettre d’optimiser vos images avec un texte descriptif (attribut alt) au cas ou elles ne s’afficheraient pas afin que votre mail garde un aspect attrayant.

Le corps de votre message, comment l’optimiser afin de provoquer des clics sur vos liens et augmenter votre taux de conversion?

Il s’agit là aussi de capter l’attention de vos destinataires et dans le fil de votre contenu, les pousser à agir ie à éveiller leur curiosité dans le but de les amener sur votre site via les liens contenus dans votre message, à des points stratégiques : images avec liens, liens textuels, boutons cliquez Ici. Mais aussi des boutons de partage
(réseaux sociaux, envoyer à un(e) ami(e)) pour créer de la viralité.Pour commencer, En haut de page ( en dessous de votre bannière ou logo), un lien pointant vers une page web conntenant l’e-mail doit être prévu afin de permettre au destinataires de visualiser de manière optimale le message dans son intégralité en cas de problème d’affichage de l’e-mail.

Votre message devra débuter par une salutation de courtoisie personnalisée : si vous disposez du prénom ou du nom – Bonjour Madame + Nom, ou Bonjour + prénom… Si vous ne disposez pas de ces éléments vous pouvez utiliser l’expression : Bonjour Monsieur ou Bonjour Madame, selon. Enfin le terme « cher » peut aussi être utilisé. Certains professionnels invite &agrave l’utiliser si vous connaissez le destinataire de votre message.

Comment créer sa liste rapidement et facilement...

Votre message doit répondre à un objectif d’efficacité marketing, aussi vous ne devez pas tourner autour du pot mais aller droit au but dès vos premières lignes. vous pouvez au besoin rappeler votre identité rapidement (mais avec une liste en double opt-in, ou suite à un contact téléphonique ou autre, les personnes qui reçoivent ensuite vos messages ont du entre temps reconnaître le logo ou le nom de votre entreprise ou se rappelleront de vous rapidement. Il ne faut donc pas vous attarder dans des présentations stériles et fatigantes! ).

Ne multiplier pas vos offres, à moins d’être une grande marque connue. Vous pouvez néanmoins avec votre signature insérer un lien vers votre page d’accueil.

Hiérarchisez votre argumentaire à l’aide de paragraphes et mettez par exemple en avant les avantages pour le destinataire d’acheter votre produit ou service.

Utiliser des phrases courtes et précises, avec au maximum soixante à soixante-dix caractères par ligne.

Le vocabulaire doit être simple et précis sans fautes d’orthographe tout en faisant attention à votre voccabulaire, sans termes techniques (si possible) qui rendent difficile la compréhension du contenu. S’agissant du style d’écriture, choisissez des fonts classiques (Arial, Verdana, Helvetica, sans-serif), la couleur noire est conseillée mais le bleu peut aussi être utilisé. Ces deux couleurs facilitent la concentration du lecteur. Laissez les autres couleurs aux images que vous pourrez intégrer à vos messages. Enfin votre argumentaire doit viser à attirer l’attention , puis susciter l’intérêt ou éveiller le désir du destinataire afin de provoquer la réaction que vous voulez. C’est-à-dire qu’il réponde à votre appel à l’action : cliquer sur votre lien pour acheter.

Quant à la longueur du message, court ou long, l’essentiel est d’être efficace dans son argumentaire. Mais le contenu doit être aéré avec des paragraphes courts pour faciliter la lecture.

Terminez votre message par une salutation de fin du style : « Bien cordialement », « Cordialement », « Bien à vous »

Vous devez signer votre message par l’indication de vos coordonnées (nom, prénom, adresse de votre entreprise, téléphone, adresse e-mail). A coté de cette signature traditionnelle, vous pouvez ajouter une autre forme de signature qui va consister à une invitation à se rendre sur la page d’accueil de votre site ou un rappel à ce rendre sur la page du produit ou service dont il est question dans l’e-mail.

Vous pouvez ajouter les boutons de partage si vous utilisez le HTML.

Enfin vous devez indiquer impérativement un lien de désabonnement tout en bas de votre message. C’est une attitude professionnelle.

Cet article vous a-t-il été utile? Avez-vous l’expérience de l’e-mailing, avez-vous des astuces pour créer vos e-mail de prospection ou commerciaux qui améliorent le taux de conversion? Patagez-lès en laissant un commentaire.

Bien cordialement,

Mélanie OUEDRAOGO

Découvrez comment ils ont obtenu plus de 100 000 prospects en moins de 3 ans et
sans sortir le moindre euro dans les régies publicitaires…
Téléchargez gratuitement toutes leurs stratégies et faites la même chose vous aussi ICI

Article sur le même sujet

Le marketing par e-mail et la constitution de sa liste de prospects, que dit la loi?

 


 

boutiques en ligne, faites des économies en argent : cash back

 

Powered by WordPress